Página 2 de 2 PrimerPrimer 12
Resultados 11 al 16 de 16

Hilo: Cartier rotonde répétition minutes tourbillon volant - Foro General

  1. #11
    Avatar de Tim
    Tim
    Tim está desconectado Club de los 2000
    Fecha de ingreso
    15-dic-2011
    Ubicación
    Llasa
    Mensajes
    2,038

    Predeterminado

    Magnifico!







    Montre Rotonde de Cartier
    Répétition Minutes Tourbillon Volant calibre 9402 MC,
    Poinçon de Genève

    Boîtier : titane
    Diamètre : 45 mm
    Couronne perlée en titane ornée d’un saphir cabochon
    Glace saphir
    Fond saphir
    Étanchéité : 30 mètres / 100 feet / 3 bars
    Cadran galvanique guilloché, de couleur blanche, grille argentée ajourée effet soleil avec décalque noire des chiffres romains
    Aiguilles en forme de glaive en acier bleui
    Bracelet : alligator noir
    Boucle déployante à double réglage en or gris 18 carats
    Mouvement mécanique manufacture à remontage manuel, calibre 9402 MC, certifié Poinçon de Genève, avec tourbillon volant et répétition minutes
    Diamètre d’encageage : 14 ¾ lignes, soit 33,4 mm
    Diamètre total : 39,7 mm
    Épaisseur : 9,58 mm
    Nombre de rubis : 45
    Nombre de pièces : 447
    Balancier : 21 600 alternances / heure
    Réserve de marche : environ 50 heures
    Numérotation individuelle du mouvement


    Montre Rotonde de Cartier Répétition Minutes Tourbillon Volant

    Les montres à répétition minutes sont, de toutes les pièces à complications existantes, les préférées des collectionneurs car elles donnent des accents poétiques à la pure mécanique et offrent de dire le temps qui passe en musique. Plus subtilement, la montre Rotonde de Cartier Répétition Minutes Tourbillon Volant rappelle à tous combien l’heure exprimée en sons a toujours été, dans toutes les civilisations, l’une des prérogatives absolues du pouvoir. De fait, cette capacité à dire le temps autrement la prédispose à occuper la première place dans la hiérarchie des subtilités horlogères.


    Les origines

    La question se pose souvent de savoir qui a, le premier, inventé la montre à répétition minutes et quelles ont été les raisons qui ont pu inciter les horlogers du passé à fabriquer d’aussi complexes instruments permettant de donner l’heure en sons.

    Après bien des lectures, le mystère demeure quant à la date de naissance de cet instrument faisant appel à la vue et à l’ouïe. Certains historiens autorisés font remonter l’invention de la montre à répétition à un horloger anglais du nom de Daniel Quare (1649-1724) car on sait qu’il présenta entre 1680 et 1686 un garde-temps de poche de ce type. Une certitude toutefois : la plupart des maîtres horlogers ayant œuvré durant la seconde moitié du Siècle des Lumières ont contribué à améliorer ce mécanisme d’une très grande complexité.

    L’usage d’aujourd’hui n’est très certainement plus tout à fait le même à l’égard des montres à répétition minutes ; pourtant leur rareté et leur qualité de réalisation fascinent toujours autant pour peu qu’elles répondent à certains impératifs en matière de puissance et de qualité de sonorité.


    La note pure

    Si l’œil, par nature subjectif, autorise d’avoir des appréciations d’un volume ou de décors différents en fonction de l’éducation ou de la sensibilité de l’observateur ou de l’observatrice, en matière de son, l’oreille ne supporte pratiquement jamais l’à-peu-près. L’ouïe même chez l’être humain demeure l’un des sens premiers. Sa sensibilité est aujourd’hui encore telle qu’elle est en mesure d’analyser des myriades d’informations. Si la plupart nous échappent au niveau purement auditif, le cerveau, en revanche, transcrit ce qui lui parvient en valeur de plaisir ou de dégoût. Ainsi, pratiquement tout le monde peut dire, même sans avoir fait de solfège, si une note est juste en fonction du plaisir qu’on aura à l’entendre. Voilà pourquoi, lorsqu’il est question de montre à répétition minutes, le point fondamental à travailler ne doit pas se limiter à l’esthétique, mais doit se concentrer sur la sonorité. Car ce garde-temps à la subtile mécanique partage avec les instruments de musique de grande facture d’être un objet d’art dont la magie naît de l’émotion auditive qu’elle produit. Voilà pourquoi, pour faire vibrer l’âme humaine, pour induire la passion, il a fallu à toute l’équipe de la Manufacture Cartier repenser en des termes scientifiques tout ce que l’on croyait savoir sur les montres à sonnerie en général et sur les garde-temps à répétition minutes en particulier.


    Un nouveau regard sur la théorie de la propagation des sons

    La montre Rotonde de Cartier Répétition Minutes est la somme de cinq années de recherche sur l’acoustique horlogère. On a longtemps pensé que le savoir acquis au fil des siècles était suffisant. Cependant, le niveau d’exigence, la conception même des montres d’aujourd’hui et les moyens scientifiques d’analyse ont mis au jour un nombre important de défauts dans la manière de retranscrire l’heure en sons.

    Le département de recherche et développement de Cartier a ainsi relevé le défi d’offrir aux amateurs de haute horlogerie une montre à répétition minutes qui, tout en restant classique dans sa construction, soit la synthèse d’une recherche acoustique approfondie appliquée à l’horlogerie.

    L’équipe de développement mouvement Cartier s’est attachée à redéfinir les raisons profondes et scientifiques qui fondent l’appréciation acoustique d’une montre à répétition minutes. En premier lieu, il fallait redéfinir la notion même de son, autrement dit la sensation auditive engendrée par une onde acoustique. Cette onde, que l’on pourrait comparer aux ronds produits par un caillou tombé dans l’eau, crée un déplacement de particules dans le milieu de propagation. Ce sont ces vibrations aériennes que l’oreille moyenne transforme en vibrations analysables par l’oreille interne.


    Ce que l’oreille entend...

    D’une rare complexité, l’oreille, bien que très fragile en apparence, est capable d’assimiler un grand nombre d’informations pour établir une valeur et une caractéristique du son. Celui-ci est la somme d’un volume en décibels (une unité relative à l’intensité acoustique représentée par le niveau de pression sonore exercée sur l’oreille), d’une tonalité (grave ou aiguë) d’une fréquence (nombre de vibrations engendrées par le corps sonore à la seconde) et d’une durée (temps).
    Chacune de ces valeurs dont naît le son doit être considérée individuellement lors de la création d’une montre à répétition minutes et, au final, retransmettre un son clair, puissant, régulier et cristallin sans écho ou induction parasite pouvant venir gâcher le timbre des notes destinées à donner une belle dimension sonore au temps.


    ... l’œil le voit

    Aux prémisses de la conception de la montre Rotonde de Cartier Répétition Minutes Tourbillon Volant, la Manufacture Cartier a porté une attention toute particulière au traitement de l’habillage de cette montre classique de nouvelle génération et mené de très nombreuses études acoustiques afin de valider certaines théories existant au sujet des boîtiers de montres à sonnerie.

    Premièrement, les travaux d’études réalisés par l’équipe d’ingénieurs et d’horlogers de Cartier avec des modules de travail réalisés dans des matériaux différents dans lesquels était enfermée la même boîte à musique ont permis d’élaborer une nouvelle théorie horlogère en matière de transmission des sons établie sur la base d’un rapport entre volume (45 mm), poids (environ 32 grammes) et puissance (68 décibels).

    L’équation peut s’écrire ainsi : plus le boîtier de la montre destinée à recevoir un mécanisme de répétition minutes est léger et de grand diamètre, plus il a de chance de sonner fort. Voilà pourquoi Cartier a choisi de présenter la montre Rotonde de Cartier Répétition Minutes en titane grade 5 poli de 45 mm de diamètre.


    Car tout est question de vibrations

    Pour obtenir un développement harmonieux de l’onde acoustique, il faut qu’il existe une liaison très forte entre la pièce émettrice de l’onde sonore et les éléments censés la diffuser. Aujourd’hui, la Maison Cartier propose une nouvelle conception horlogère qui consiste à solidariser le timbre à la platine et la platine à la carrure en quatre points. Et pour optimiser cette liaison, le talon des deux timbres de la répétition minutes est finalement vissé, chacun en un point à l’intérieur de la boîte. La synergie parfaite entre la boîte et le mouvement favorise la transmission des vibrations.

    Harmonieusement diffusées par les timbres de forme carrée, pour permettre au marteau de frapper régulièrement au même endroit malgré le fait que la lame du timbre soit rentrée en vibration, les ondes acoustiques se diffusent à travers une large surface émissive. Seulement il est essentiel que ces sons harmonieux, qui se répandent dans l’air, soient joués de façon régulière afin de pouvoir être convenablement interprétés et surtout comptés par le cerveau. Pour obtenir une frappe constante des marteaux, la montre Rotonde de Cartier Répétition Minutes Tourbillon Volant est équipée d’un mécanisme appelé régulateur de vitesse à inertie et à frottement, particulièrement sophistiqué et silencieux.

    Objectivement efficace, cet organe visible grâce à une ouverture pratiquée dans le cadran ajouré, argenté galvanique de couleur ardoise, dans le prolongement de l’échappement à tourbillon volant placé à 12 heures, rentre en rotation pour réguler la vitesse de dévidement du train de rouage de la répétition minutes et du même coup obtenir une émission régulière des notes émises par les deux timbres de la montre.

    Ainsi l’oreille se laisse bercer au son d’une mélodie donnant l’heure tandis que le regard se laisse, dans le même temps, captiver par la folle ronde de ces deux mécanismes d’une grande complexité. Dans cette dualité, l’un a la charge insigne de réguler l’écoulement du temps au rythme d’un tour par minute et de 21 600 vibrations par heure pour le balancier quand l’autre se doit de tempérer la mesure du jeu musical en freinant le dévidement du ressort contenu dans le barillet du mécanisme de répétition minutes manuellement réarmé à l’aide du poussoir intégré dans la carrure à 8 heures. Le choix d’un poussoir pour remplacer la traditionnelle targette, habituellement observée sur le flanc des boîtiers de répétition minutes, répond à la volonté de diminuer le rapport masse boîte / masse timbre qui détermine la puissance de vibrations. Plus petit et surtout concentré en un point de la boîte, le poussoir permet ainsi d’alléger significativement la masse de la boîte.


    Pour passer l’heure du son

    Les amateurs de belle mécanique ne manqueront pas de retourner cette pièce une fois actionné son poussoir placé à 8 heures pour profiter de la chorégraphie exécutée par les rouages, râteaux et autres étoiles et limaçons de la fascinante mécanique de répétition minutes. Cette pièce de 45 mm de diamètre disponible en titane ou en or rose, au mouvement 9402 MC constitué de 447 composants et 47 rubis, orné du poinçon de Genève -signe de son irréprochable qualité de fabrication -et dont on appréciera l’incroyable légèreté à travers le traitement très aérien de sa mécanique, fera la démonstration à qui veut l’entendre combien son timbre est clair et puissant.

    Pièce d’exception, cumulant deux grandes complications traditionnelles de l’horlogerie, la montre Rotonde de Cartier Répétition Minutes Tourbillon Volant s’inscrit comme la première représentante d’une nouvelle génération d’instruments horlogers de haute volée. Proposée en édition limitée et numérotée de 50 pièces en titane et de 50 pièces en or rose, cette nouvelle création Cartier se décline également dans une version sertie de diamants baguette. ■
    Última edición por Tim; 27-dic-2011 a las 11:23

  2. #12
    Avatar de fanopo
    fanopo está desconectado SuperForer@
    Fecha de ingreso
    06-oct-2010
    Ubicación
    Baetulo
    Mensajes
    3,714

    Predeterminado

    Una pasada los Cartier.......el otro dia por mis manos paso uno......que belleza!!!!!!!!!
    Sólo se vive una vez, pero se mueren demasiadas.

  3. #13
    Avatar de Wiggum
    Wiggum está desconectado Milpostista
    Fecha de ingreso
    29-ago-2007
    Ubicación
    Barcelona
    Mensajes
    1,324

    Predeterminado

    Monumental. Hay un video en youtube donde se puede apreciar su sonido y parece magnífico. Potente y autoritario. Al estilo de los cathedral gongs de Patek. Y eso es decir mucho.

    Además es el primer repetidor de minutos inhouse de Cartier! Y ya se sacan de la manga algo así!

    Y mientras tanto, sus primos de Glashutte a que coj**** esperan?

    En los ultimos años Cartier ha cambiado de estrategia parece, creo que mataron la Collection Privee que aunque eran magníficos se alimentaban de GP, JLC o APRP y se han lanzado al ruedo a lo grande.

    Algunos les han salido bizcos pero como se pongan, será por potencial...
    Está claro que esto es una carrera de fondo...

  4. #14
    Avatar de manutf
    manutf está desconectado Forer@ Senior
    Fecha de ingreso
    11-dic-2009
    Ubicación
    Entre papeles
    Mensajes
    960

    Predeterminado

    Cita Iniciado por Makario Ver mensaje
    dios mio que pedazo calibre...es mas bonito el calibre que en si el reloj.
    Suscribo palabra por palabra
    No hay camino a la perfección... La perfección es el camino

  5. #15
    Avatar de wantedwatch
    wantedwatch está desconectado Ya lo ha dicho casi todo...
    Fecha de ingreso
    18-ago-2007
    Ubicación
    España-RE
    Mensajes
    5,089

    Predeterminado

    Que maravilla de reloj!
    ...Todo Reloj mecánico es un ser vivo que late con vida propia...tic, tac, tic, tac... No escuchas su corazón?

  6. #16
    Avatar de Ferrari66
    Ferrari66 está desconectado Legión de Honor Forera
    Fecha de ingreso
    24-may-2008
    Ubicación
    En las carreras
    Mensajes
    6,720

    Predeterminado

    Una obra de Arte hecha reloj, inalcanzable para muchos.

Página 2 de 2 PrimerPrimer 12